Le Blog de la Villa Kerasy Hotel Spa à Vannes

koonobori_vk

Koinobori, les carpes volantes

Quelle belle coutume que de souhaiter force, santé et persévérance aux enfants une fois l’an en faisant flotter des koinobori au vent ! C’est une fête très populaire au Japon qui était destinée traditionnellement aux garçons. Aujourd’hui, c’est la Fête des enfants le 5 mai. A l’occasion de l‘année du Japon, nous avons sorti nos carpes volantes.

Qu’est-ce que le koinobori ?

Koinobori, signifie littéralement « banderole de carpe », ce sont des manches à air en forme de carpe koï. Ils représentent la purification, la croissance, la force, le courage, et la persévérance. C’est le symbole de la fête nationale du 5 mai au Japon : kodomo no hi (journée des enfants).  A cette occasion, les villes, villages, places et jardins se parent de dizaines de carpes volantes.

Il y en a généralement une pour chaque membre de la famille :

–       La première et la plus large, magoi, est noire et représente le père.

–       La deuxième, higoi, est rouge et représente la mère,

–       Puis on ajoute une carpe pour chaque enfant de la famille.

De Tango no sekku à Kodomo no Hi

Dans l’ancien temps, Tango no sekku était un festival consacré aux joncs odorants, un jour très important pendant lequel des rituels purificatoires étaient réalisés pour écarter toute forme de catastrophe. Les Japonais accrochaient des feuilles de shōbu (iris) et de yomogi (armoise commune). Des jeux, à caractère héroïque, prenaient place comme le tir à l’arc, équipe contre équipe.

C’est ensuite à l’époque d’Edo, alors que tango no sekku devenait de moins en moins populaire, que les buke (familles de samouraïs) apportèrent une attention particulière à cette fête. Petit à petit, le 5 mai devint la journée des jeunes garçons, où on leur remettait des éléments d’armure de samouraï.

En 1948, Tango no sekku devient la fête nationale qui est connue actuellement et est rebaptisée kodomo no hi, le jour des enfants. Bien qu’aujourd’hui kodomo no hi soit consacrée à tous les enfants, elle est surtout fêtée pour les jeunes garçons car les jeunes filles ont aussi leur propres fêtes : hina matsuri (fête des poupées). Le temps des samouraïs étant révolu, les jeunes garçons ne reçoivent plus d’armures mais des gogatsu ningyō (poupée de mai) sont exposées dans les foyers. Ces rituels symboliques permettent de souhaiter aux enfants bonheur et santé.

Pourquoi les carpes ?

Une légende Chinoise raconte qu’après avoir remonté le fleuve, les carpes s’envoleraient vers le ciel en se transformant en dragons. C’est d’après cette légende que les koinobori sont apparus. Les koinobori sont devenu un symbole qui illustre la force et la persévérance des carpes qui remontent à contre-courant les rivières et cascades.

Bonne fête les enfants ! Joyeux Kodomo no Hi.

 

Loading Facebook Comments ...